Accueil Notre actualité Actualités De l’Indre à l’Inde le cheval aide les autistes

PDF Imprimer Envoyer

De l’Indre à l’Inde le cheval aide les autistes

Actualités

Écrit par AIDAPHI   

Jeudi, 15 Février 2018 13:37

Le Calme a tissé un partenariat avec un centre équestre de New Dehli pour promouvoir l’équitation en faveur des jeunes souffrants de troubles autistiques.

Monsieur Cottin vient de faire progresser un intéressant projet en signant un partenariat avec le centre équestre Adagio, de New Delhi (Inde). « Notre expertise dans l’accompagnement des personnes présentant des troubles autistiques ou apparentés, en particulier avec le support des Activités adaptées avec le cheval (AAC) nous permet aujourd’hui, de transmettre nos compétences et nos savoir-faire dans ce domaine », précise M. Cottin.

 2018 02 14 - mas calme partenariat centre equestre inde

A Ardentes, les AAC fonctionnent depuis plusieurs années sous la houlette d’Emmanuelle Olier. Cette dernière, éducatrice d’équitation, experte fédérale en équitation spécialisée pour handicapés, arbitre de compétitions équestres internationales, a fait la connaissance de Prabal Singh, directeur du centre équestre Adagio, lors d’une épreuve en Irlande. « Nous avons discuté de nos expériences professionnelles, ce qui a abouti sur ce projet, précurseur en Inde. Dans ce pays, le cheval n’est pas utilisé comme outil de réponse auprès des personnes en situation de handicap. En France, ce support a fait ses preuves et a démontré tous les nombreux bénéfices que l’on pouvait en tirer. Nous travaillons depuis plus de vingt ans avec la Fédération française d’équitation et d’autres organismes spécialisés. C’est donc une ouverture très intéressante. »

Emmanuelle Olier vient de faire un premier séjour en Inde pour former les enseignants du centre équestre Adagio, rencontrer les jeunes élèves et démarrer les premières séances spécialisées. « L’encadrement est très mobilisé pour ce projet. Les animateurs, sensibilisés au handicap, apprennent vite. Ça a été magique. D’autant que les familles des enfants atteints de troubles autistiques sont associées à ce projet innovant. ».

Prabal Singh a perçu les activités adaptées avec cheval comme un nouveau concept et comme une occasion de proposer de nouvelles réponses dans son centre équestre. Son objectif, à terme, est de les rendre accessibles à un public plus défavorisé.
D’ici début février, Emmanuelle Olier retournera en
Inde pour faire un premier bilan, et aller à la recherche de nouveaux partenaires. Courant 2018, des animateurs indiens viendront à Ardentes, afin de finaliser leur formation « Cheval et handicap ».

« C’est une initiative privée de Prabal Singh, explique Philippe Cottin. Il nous faut trouver des soutiens financiers pour pouvoir maintenir ce partenariat qui est dans sa phase de démarrage. »

 Thierry Maquin

Article tiré de la Nouvelle République du 14 janvier 2018.