HOPITAL DE JOUR CHEVALDONNE - Pédopsychiatrie - Hospitalisation de Jour

Adresse:
6 ter, Place St. Laurent, 45000 ORLEANS
Tél: 02.38.53.71.94
Fax: 02.38.77.04.79

PUBLIC ACCUEILLI

L’hôpital de jour s’adresse à des enfants des deux sexes de 3 ans jusqu’à 12 ans (prorogation possible jusqu’à 14 ans) présentant des troubles psychopathologiques importants : états psychotiques et autistiques, troubles envahissants du développement, dysharmonies évolutives, névroses graves,…

MODALITES D’ADMISSION

La demande de prise en charge doit être faite par les parents ou les représentants légaux de l’enfant, directement auprès de l’établissement. Après plusieurs entretiens, et différents moments d’observation, l’admission est prononcée par le médecin de l’établissement et confirmée administrativement par le directeur.

MOYENS

L’équipe pluridisciplinaire

Les dimensions médicale, psychothérapeutique, psychologique, éducative, rééducative, scolaire et sociale sont assurées par divers professionnels qui mettent en œuvre le projet de soins. Afin d’assurer au mieux sa coordination et sa cohérence et de permettre à chacun des personnels d’analyser sa pratique, différentes réunions de régulation, de réflexion et d’organisation sont mises en place à des rythmes divers.

Les locaux

Situés dans une ancienne école primaire les locaux de l’hôpital de jour ont été adaptés à l’accueil d’enfants en grande souffrance psychique et aux différents outils de soins et activités prodiguées.

MISSIONS

Tout projet thérapeutique à l’hôpital de jour associe des soins dispensés à l’enfant à une attention particulière portée à son environnement familial, scolaire, social,…

Les outils conceptuels de la psychanalyse et de la psychothérapie institutionnelle, adaptés à une institution accueillant des enfants, sont utilisés de façon privilégiée pour mettre en sens les observations cliniques, sans exclusive d’apports venant d’autres sciences.

Le dispositif de soin

Les enfants sont répartis sur des groupes thérapeutiques de six enfants maximum, ouverts 4, 3 ou 2 demi-journées par semaine sous la responsabilité de deux ou trois personnels soignants référents. Ce dispositif favorise un travail thérapeutique sur les repères, la contenance et la séparation. Des prises en charge psychothérapiques, rééducatives – orthophonie, psychomotricité – groupales et/ou individuelles, des ateliers thérapeutiques – bassin, enveloppement sec, terre, peinture, musique, contes, psychodrame – font partie de l’ensemble des moyens mis en œuvre et peuvent aussi être indiquées aux enfants. Des ateliers scolaires font partie de l’ensemble des moyens mis en œuvre et peuvent préparer ou soutenir une intégration scolaire extérieure. Le travail social trouve sa place dans cette attention aux liens à tisser autour de la prise en charge thérapeutique de l’enfant.

Les temps de vie collective : repas, accueil institutionnel,… intégrés à l’emploi du temps de l’enfant participent aux soins qui lui sont prodigués.

Des entretiens sous différentes formes sont régulièrement proposés aux parents tout au long de l’hospitalisation de l’enfant.

FINANCEMENT

L’Hôpital de Jour perçoit de la Sécurité Sociale une Dotation Annuelle de Financement (DAF) pour ses deux services (HJ et Saft). L’Agence Régionale de Santé de la région Centre assure le contrôle et la tarification. Le financement est assuré par les caisses d’assurance maladie auxquelles les parents sont affiliés.

Faire une recherche
Établissement suivant

Médico-social DITEP

MÉDICO-SOCIAL AMBULATOIRE

Protection de l'enfance

Cohésion sociale

AUTISME

Pourquoi nous soutenir ?

L’Aidaphi se donne pour mission et buts de développer toutes les actions et les accompagnements en direction des personnes en situation de handicap, de dépendance ou en difficulté d’insertion sociale ou économique, au titre de la prévention, du dépistage, du soin, de l’éducation, de la protection de l’enfance, de la formation professionnelle, de l’aide par le travail et la réinsertion, en vue de leur épanouissement. Nous vivons de fond publics essentiellement pour lesquelles l’état nous missionne.
Toutefois, nous développons des projets pilotes et innovants qui ne peuvent êtres soutenus par les institutions publiques. C’est pourquoi nous faisons appel aux dons et à la générosité des citoyens et des entreprises qui souhaitent nous accompagner dans le développement de nouveaux services à destination des personnes que nous accompagnons.

Suivez-nous